Tubeless Kite forum
Bienvenue chez vous sur TLK
Enregistrez vous "vite fait" et profitez de toutes les options du forum pour rejoindre l'espace du kite alternatif

Virez la fenêtre si elle vous gêne et restez un visiteur bienvenu !

techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Mar 31 Mai 2016 - 1:11

Plutot que de poluer le post sur le waterstart en light TT, j ouvre un topic specifique au foil.
On peut y mettre nos techniques  specifiques au tres light, disons sous 7 noeuds pour fixer les idees.

Parfois le downloop classique par l arriere n'est pas suffisant sous 7-8noeuds et un second peu ameliorer.

Mais lors de ma derniere nav en pulsion un double ne suffisait encore pas et un troisieme n apportait rien de plus sauf perdre au vent. (disons 5-6 noeuds) ;  et j ai trouvé que le plus efficace etait un downloop vers l avant suivi d un downloop classique vers l arriere.
... et plus besoin de devriller la barre ...

D autres techniques ?


Dernière édition par regis-de-giens le Jeu 4 Aoû 2016 - 11:27, édité 1 fois
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  tatahi le Mar 31 Mai 2016 - 1:13

C'est une idée, j'essaierai pour voir . Very Happy

_________________
*******MULTIPILOT**********

Sonic 2 13,0 m/ Sonic 2 9.0 m/ BOOST2 5,0 m  BOOST 2 7.0 m / BOOST 1 9,0 m
Slice proto 170 et 150
Hydrofoil ALPINEFOIL carbone + Board Alpinefoil Freestyle 1
Madame: Francky Foil Ailes Wave et Wave XL
avatar
tatahi
Admin

Poids : 68
Messages : 15862
Date d'inscription : 09/08/2008
Age : 60
Localisation : Provence, Le cannet des Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  pizzakite le Mar 31 Mai 2016 - 12:19

Oui Régis! Une série de downloop(5 ou 6 car comme je l'ai déjà dit je suis maintenant toujours sous toilé) pour se lever sur la board(car il est important d'être debout sur sa board) et chercher à abattre, se faire ultra léger sur la board et pomper sur la pèle, ça c'est technique et très efficace, si tu sens la chose et que tu as un excellent timing c'est redoutable dans la pétole, pomper sur la pèle quand le foil atteint une vitesse qui risque de le faire  décrocher, c'est hyper efficace aussi, l'important c'est d'être tonique mais d'avoir le bon timing.
Et pour ça il faut passer du temps dans pas d'air pour sentir et bien comprendre ce qui est efficace et ce qui ne l'est pas.
Je pense avoir atteint la vitesse minimale de la easy, c'est à dire la vitesse d'un marcheur, c'est d'ailleurs hallucinant en sensation mais ça demande un sacré sens de l'équilibre , connaître son matos par cœur et ne surtout pas bouger la paupière icon_ptdr
Ah oui, j'ai essayé ta manière de trimmer, j'ai vite abandonné, une cata.
avatar
pizzakite
Félé du caisson
Félé du caisson

Poids : 70
Messages : 1590
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 58
Localisation : Limoges plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Mar 31 Mai 2016 - 13:37

Zut, je viens de perdre mon texte, rebelote je retape …

L’optimum de technique est peut être dépendant du matos et du poids du pilote, mais voici un peu plus de détails sur mon ressenti dans 5-6noeuds; lorsque on fait un downloop « classique caisson » vers l’arrière, le vitesse initiale de l’aile est mauvaise et la première chute de l’aile ne suffit parfois pas à se lever ; on peut en complément « se faire tout petit » avec les fesses au talon, mais ce n’est parfois encore pas suffisant ; et lorsque l’aile traverse la fenêtre après le loop, on a certes de la puissance mais la direction de traction est trop basse et peu efficace pour sortir de l’eau , donc cette étape « freine » car on a encore une partie du corps dans l’eau. Ca limite finalement l’accélération nécessaire pour foiler derrière ; et si on enchaine un second loop toujours en arrière, la direction de traction en arrire est mauvaise et n’aide pas beaucoup à gagner en vitesse entre les deux.

Alors que un premier loop par l’avant permet de bien charger l’aile alors qu’on est encore (volontairement) immobile dans l’eau, et profiter de sa vitesse initiale lors du second loop sur la planche; je détaille ce que je fais ( j’ai peut-être une courte vidéo, en fonction des résultats de ma gopro ce week-end, on verra les rush…) :
1- Aile au zénith, dans l’eau au travers, coller les fesses au talons, genoux plies au max ; l’intérêt de le faire dès le début est de ne pas détendre les lignes et donc décharger involontairement l’aile au moment où on le fait.
2- Tirer franchement sur la main avant pour déclencher le loop « avant »
3- Se forcer à rester « lourd » dans l’eau , ne surtout pas se lever et au contraire cranter fort pour faire un effet ancre pourt ne pas dériver ; ça va charger l’aile a bloc
4- Continuer le loop (pas trop court pour garder la vitesse de l’aile) en visant de raser la surface
5- Faire toujours l’ancre marine, colle’ a l’eau le plus longtemps possible en crantant bien
6- Lorsque l’aile a fait presque 360 degrés, BA vers le zénith donc, relâcher la main avant pour la laisser partir « pleine balle » au zénith et « monter » sur la board en même temps en profitant de la traction vers le haut (toujours talon-fesse pour diminuer le bras de levier)
7- Avant que l’aile aille mourir au zénith, tirer sur la main arrière pour déclencher le downloop classique par l’arrière
8- Viser toujours un grand loop pour maintenir la vitesse de l’aile et aller chercher le Bdf le plus loin possible (l’aile ayant de la vitesse, peu de risque de « mourir » en BDF)
9- Continuer le loop de façon régulière et viser de venir raser la surface pour avoir la plus grande fenêtre possible et le max de puissance (aile basse, qui n’as plus a vous porter car déjà sur la board)
10- En fonction du matos, la stratégie de cap peut différer. Moi ce que je fais c’est du travers au début du deuxieme loop, mais je cap assez rapidement en remontant au vent en même temps que l’aile pendant sa traversée de fenêtre: je la maintient ainsi le plus possible juste après la pleine fenêtre (90 degres dans sa fenêtre relative) en remontant au vent au fur et a mesure que l’aile avance pour décaler petit a petit sa fenêtre relative jusqu’au bout (si on garde le travers, la fenêtre apparente est plus petite)
11- Pas besoin de dévriller , c’est le bonheur direct car on peut foiler a la fin de ces deux loops.

Des rallonges aident bien sur car en plus d’allonger la fenêtre, on peut faire tourner l’ aile moins violemment donc avoir plus de vitesse de l’aile (finesse préservée).

Ps : Alex, ne te fixe pas sur le trim, ca va dépendre de l’aile, du pilote , du vent et des rallonges (j’en avait 8m). Avec mes bras plus courts que toi il me faut un peu de trim pour avoir exactement la meme position que toi. De plus si tu fais référence a ma vidéo de speed2, il est possible que mes arrières soient un peu raccourcis (peu importe je rattrape au trim) ; si tu te bases sur la video de la s4, le vent était vraiment léger et je pense que avec 10kg-15kg de plus tu aurais pris une autre aile, donc pas forcement les mêmes conditions de vents que tes habitudes en 10m. De toute facon le trim se sent assez bien : pas assez ca vole pas vite, trop, on manque de boost … Moi j’adapte le trim tres souvent pour mon confort de position de bras et dos.
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Fredi le Mar 31 Mai 2016 - 18:38

Intéressant ta technique: un up-loop pour se lever et un down-loop pour partir.
Quelle taille de lignes du coup: 27+8=35m ?
avatar
Fredi
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 200
Messages : 200
Date d'inscription : 13/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Mar 31 Mai 2016 - 18:42

Merci Fredi ; J'etais en 31m mais la pulsion tourne bien, je me demande si je ne vais pas enlever un peu, ou en tout cas couper et re-faire des epissures pour avoir  6-7 metres amovibles en fonction du vent.

Je pense sincerement que plus l'aile tourne long, plus cette technique sera interessante (donc encore plus interesante en FS speed par exemple). Ca facilite aussi la tenue de la planche avec la main arriere pour le strapless.
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  jeck le Mer 1 Juin 2016 - 19:38

peut importe le sens du loop, la première tache est de se mettre debout sur la board (effectivement, c'est plus facile à la fin d'un loop-aile haute)
puis la seconde est de prendre de la vitesse => on peut lancer d'autres loop

j'avoue préférée cumuler les loops dans le même sens (jusqu'à 4,5) car on perd du temps/traction à inverser le loop

_________________
#Speed4 15.0, #Speed5 12.0, #S4 8.0, #Peak2 8.0,  #dinbou Best 7.5+5.5,  + Foil Ketos Freeride2 +10 knots,  +Flyradical L & XL , +Bliss, {MTB kheo, {casque rouge, {eau-terre-neige / Spécialiste en vent pourri ;-) / Yeux bleus       / trombiAlbum
avatar
jeck
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 73
Messages : 3597
Date d'inscription : 21/09/2008
Age : 48
Localisation : Est Lyonnais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Jeu 2 Juin 2016 - 1:32

C est ce que je pensais aussi mais en fait le fait de la laisser partir en ligne droite avant le downloop laissait l aile respirer et me porter mieux.

Dans mes conditions de vendredi, un uploop seul etait bien plus efficace que un downloop seul (il faut dire que le down-loop tourne 3/4 de tour degres alors que le up-loop tourne finalement de un tour entier plus 1/4...)  c est ce que j ai fait le plus en regardant ma video.    Un uploop puis downloop ajoutait encore un tout petit peu, la ou en double down-loop je ne sortais pas. Et du coup, le fait de ne pas avoir a devriller ajoute de la precision de pilotage, notamment sur le choqué dans cette phase critique en tres light et ou la force de "rappel" des arrieres est faible donc on ressent le frottement.

C est mon analyse ...
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Ven 26 Mai 2017 - 16:10

2 - 3 news sur ma quete des limites light ultimes:

- entre temps, j ai pu essayer de naviguer en Pusion 12 m dans un vent trop faible pour arriver a partir malgre mon faible poids et Ketos Easy; meme les loops en series (up ou down) ne me tiraient pas assez pour monter sur la planche
- j' ai monte' la 15m a la place ; ca aurait ete jouable, mais le vent a encore chutte' entre temps et j'ai beaucoup gale're' en 15m (faut imaginer que ca correspond a une 18m pour quelqu un de 75 kg); apres 3 loops j ai pu monter sur la plache quelques metres, mais la planche s'enfoncait trop lors de la relance pour glisser ; retour a pied. En tout cas j'ai touche' sa limite basse, enfin !

J'en ai tire' quelques interets tout de meme :
- je vais quand meme gagner en plage de depart waterstart avec la 15m , mais si le vent est side ( ce qui etait le cas) , sinon dans ces vents il me sera tres difficile de m'eloigner du bord en vent on-shore, meme en nageant en arriere ( la j'ai pu travailler l'aile direct en allant a l'eau casr vent side-shore)
- lors du water start, meme en restant le plus bas possible et le plus tard possible dans l'eau , il y a une legere derive due a la traction de l'aile lors de la mise en mouvement ; cette derive doit etre de l'ordre de 1 noeuds je ne sais pas, mais ca se deduit du vent et l'aile (aussi puissante soit-elle) perd enormement de puissance compare' au meme test sur la plage.

Il faut donc trouver un moyen de limiter cette derive, autre que juste le corps et les fesse dans l'eau ;
- peut etre essayer de liberer un bras pour le planter dans l'eau , voir nager en arriere avec pendant le waterstart
- peut etre je vais essayer de sortir le pied arriere et le planter vertical dans l'eau en plan antiderive (mais pas sur que je puisse maintenir le foil dans le bon axe)
- monter sur la planche a plat ventre comme un surfer, et commencer a generer la premiere vitesse allonge sur la planche et me relever ensuite lorsque un peu de deplacement donnera un peu de vent relatif et un peu de sustentation par la glisse (faudrait filmer ca  scratch  icon_ptdr  icon_ptdr )
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  pizzakite le Ven 2 Juin 2017 - 10:13

Pourquoi s'emmerder avec une aile Very Happy
https://www.youtube.com/watch?v=VyyMN5RzlTg
avatar
pizzakite
Félé du caisson
Félé du caisson

Poids : 70
Messages : 1590
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 58
Localisation : Limoges plage

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  jpl44 le Ven 2 Juin 2017 - 12:40

regis-de-giens a écrit:Zut, je viens de perdre mon texte, rebelote je retape …

L’optimum de technique est peut être dépendant du matos et du poids du pilote, mais voici un peu plus de détails sur mon ressenti dans 5-6noeuds; lorsque on fait un downloop « classique caisson » vers l’arrière, le vitesse initiale de l’aile est mauvaise et la première chute de l’aile ne suffit parfois pas à se lever ; on peut en complément « se faire tout petit » avec les fesses au talon, mais ce n’est parfois encore pas suffisant ; et lorsque l’aile traverse la fenêtre après le loop, on a certes de la puissance mais la direction de traction est trop basse et peu efficace pour sortir de l’eau , donc cette étape « freine » car on a encore une partie du corps dans l’eau. Ca limite finalement l’accélération nécessaire pour foiler derrière ; et si on enchaine un second loop toujours en arrière, la direction de traction en arrire est mauvaise et n’aide pas beaucoup à gagner en vitesse entre les  deux.

Alors que un premier loop par l’avant permet de bien charger l’aile alors qu’on est encore (volontairement) immobile dans l’eau, et profiter de sa vitesse initiale lors du second loop sur la planche; je détaille ce que je fais ( j’ai peut-être une courte vidéo, en fonction des résultats de ma gopro ce week-end, on verra les rush…) :
1- Aile au zénith, dans l’eau au travers, coller les fesses au talons, genoux plies au max ; l’intérêt de le faire dès le début est de ne pas détendre les lignes et donc décharger involontairement l’aile au moment où on le fait.
2- Tirer franchement sur la main avant pour déclencher le loop « avant »
3- Se forcer à rester « lourd » dans l’eau , ne surtout pas se lever et au contraire cranter fort pour faire un effet ancre pourt ne pas dériver ; ça va charger l’aile a bloc
4- Continuer le loop (pas trop court pour garder la vitesse de l’aile) en visant de raser la surface
5- Faire toujours l’ancre marine, colle’ a l’eau le plus longtemps possible en crantant bien
6- Lorsque l’aile a fait presque 360 degrés, BA vers le zénith donc, relâcher la main avant pour la laisser partir « pleine balle » au zénith et « monter » sur la board en même temps en profitant de la traction vers le haut (toujours talon-fesse pour diminuer le bras de levier)
7- Avant que l’aile aille mourir au zénith, tirer sur la main arrière pour déclencher le downloop classique par l’arrière
8- Viser toujours un grand loop pour maintenir la vitesse de l’aile et aller chercher le Bdf le plus loin possible (l’aile ayant de la vitesse, peu de risque de « mourir » en BDF)
9- Continuer le loop de façon régulière et viser de venir raser la surface pour avoir la plus grande fenêtre possible et le max de puissance (aile basse, qui n’as plus a vous porter car déjà sur la board)
10- En fonction du matos, la stratégie de cap peut différer. Moi ce que je fais c’est du travers au début du deuxieme loop, mais je cap assez rapidement en remontant au vent en même temps que l’aile pendant sa traversée de fenêtre: je la maintient ainsi le plus possible juste après la pleine fenêtre (90 degres dans sa fenêtre relative) en remontant au vent au fur et a mesure que l’aile avance pour décaler petit a petit sa fenêtre relative jusqu’au bout (si on garde le travers, la fenêtre apparente est plus petite)
11- Pas besoin de dévriller , c’est le bonheur direct car on peut foiler a la fin de ces deux loops.

Des rallonges aident bien sur car en plus d’allonger la fenêtre, on peut faire tourner l’ aile moins violemment donc avoir plus de vitesse de l’aile (finesse préservée).

Ps : Alex, ne te fixe pas sur le trim, ca va dépendre de l’aile, du pilote , du vent et des rallonges (j’en avait 8m). Avec mes bras plus courts que toi il me faut un peu de trim pour avoir exactement la meme position que toi. De plus si tu fais référence a ma vidéo de speed2, il est possible que mes arrières soient un peu raccourcis (peu importe je rattrape au trim) ; si tu te bases sur la video de la s4, le vent était vraiment léger et je pense que avec 10kg-15kg de plus tu aurais pris une autre aile, donc pas forcement les mêmes conditions de vents que tes habitudes en 10m. De toute facon le trim se sent assez bien : pas assez ca vole pas vite, trop, on manque de boost … Moi j’adapte le trim tres souvent pour mon confort de position de bras et dos.

7- Avant que l’aile aille mourir au zénith, tirer sur la main arrière pour déclencher le downloop classique par l’arrière : n'est-ce pas plutôt kiteloop quand on tire sur la main arrière et downloop quand on tire sur la main avant?
avatar
jpl44
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 77
Messages : 277
Date d'inscription : 14/09/2015
Age : 61
Localisation : St Herblain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Koyote le Ven 2 Juin 2017 - 14:08

Parfois j'utilise la tech simple suivante:

Si je veux aller a Babord, je mets mon aile full tribord et la lance vers bâbord... en milieu de course je suis tiré de l'eau (quand aile a midi), puis je suis tiré et simultanément je pars en faisant un "Ollie" et la je pars direct dans 5-6 knts en FR2 et Sonic2 13m et zuuuuu a fond !
avatar
Koyote
No pump guru
No pump guru

Poids : 63
Messages : 949
Date d'inscription : 21/03/2013
Age : 40
Localisation : Paris / île Maurice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Plouf le Ven 2 Juin 2017 - 23:06

Comme Regis je pense que ça a un intéret de faire un loop a contre sens de la marche:

1- Je pars sur un downloop classique main arrière: je sors de l'eau très ramassé pour grimper sur la planche
2- Je fais un autre downloop en tirant main avant, l'aile part vers l'arrière et je la fais remonter vers le zenith je borde a fond, ça m'allège et permet de me redresser, un coup de talon au bon momment et le foil monte.
3- La je suis en l'air le plus haut possible mais pas de vitesse,"sur des oeufs", donc je profite que l'aile est haut en arrière pour la faire repartir en downloop main arrière: elle prends un max de vitesse en traversant toute la fenêtre plutôt choquée et je laisse redescendre le foil à raz de l'eau pour lui donner aussi de la vitesse (là le fait d'avoir une aile perfo ça aide bien)
4- J'ai de la vitesse et je cape progressivement en descendant le cul a raz de l'eau en poussant sur les jambes et en bordant juste ce qui faut pour pas ralentir l'aile...
avatar
Plouf
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 80
Messages : 484
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 46
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Plouf le Ven 2 Juin 2017 - 23:11

jpl44 a écrit:

7- Avant que l’aile aille mourir au zénith, tirer sur la main arrière pour déclencher le downloop classique par l’arrière : n'est-ce pas plutôt kiteloop quand on tire sur la main arrière  et downloop quand on tire sur la main avant?

Main arrière ou main avant ça dépend dans quel sens est ton aile au départ de la manoeuvre, le downloop se défini par le fait que l'aile tourne en passant en dessous de sa position de départ... Very Happy
avatar
Plouf
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 80
Messages : 484
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 46
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Sam 3 Juin 2017 - 1:23

Alors dans mon jargon pour clarifier mes propos (je peux me tromper sur les mots, chaque region a les siens  Very Happy  mais c est ce que je veux dire en tout cas :
- downloop : l aile passe par le bas en tirant sur la future main arriere (dans le sens du souhait de direction de depart) ; donc elle passe "sous le vent" en quelque sorte au sens du futur deplacement donc downloop comme "downwind".

- uploop  : ben c est l inverse forcement :  l aile passe encore par le bas mais cette fois en tirant la main avant dans le futur déplacement  ; l'aile passe donc cette fois par devant,  "au vent " de sa position calée ( d ou "uploop" comme "upwind")

Les deux sont un kiteloop ; en snowkite la nuance est tres importante en fonction de la pente et de l objectif du loop (devente ou puissance)

Plouf je vois ce que tu veux dire, ca rajoute un downloop avant ma sequence (DL - UL - DL) ;  je pense que ca depends beaucoup du foil : dans mon cas et mon enorme foil par rapport a mon poids, dans ce vent rikiki, je ne peux pas me lever sur un DL. C est le UL qui a une chance de me lever donc ca serait alors UL DL et UL si nécessaire. Bizarrement aujourdhui avec un foil moins porteur, le vent etait trop faible pour m accelerer assez. J'ai pompé sur le foil comme un malade en meme temps que la sequence que tu decris mais je manquais de propreté pour arriver a bien glisser.
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Plouf le Sam 3 Juin 2017 - 9:44

Oui le ressenti varie...
Parcontre ce que tu appel uploop ben ca reste un dowloop puisque l-aile passe par dessous. Il me semble que ca rien a voir avec le upwind/downwind mais on s'est compris c'est deja ca. L'idée de faire un loop a contre-sens c'est que ca te tire vers le haut et ca te fait monter rapidement le foil pour ensuite caper direct et pas perdre des km au vent comme quand tu enchaine les loops ds le meme sens. Quand tu pars avec du vent "onshore" c'est utile.
avatar
Plouf
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 80
Messages : 484
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 46
Localisation : Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  jpl44 le Sam 3 Juin 2017 - 22:51

regis-de-giens a écrit:Alors dans mon jargon pour clarifier mes propos (je peux me tromper sur les mots, chaque region a les siens  Very Happy  mais c est ce que je veux dire en tout cas :
- downloop : l aile passe par le bas en tirant sur la future main arriere (dans le sens du souhait de direction de depart) ; donc elle passe "sous le vent" en quelque sorte au sens du futur deplacement donc downloop comme "downwind".

- uploop  : ben c est l inverse forcement :  l aile passe encore par le bas mais cette fois en tirant la main avant dans le futur déplacement  ; l'aile passe donc cette fois par devant,  "au vent " de sa position calée ( d ou "uploop" comme "upwind")

Les deux sont un kiteloop ; en snowkite la nuance est tres importante en fonction de la pente et de l objectif du loop (devente ou puissance)

Plouf je vois ce que tu veux dire, ca rajoute un downloop avant ma sequence (DL - UL - DL) ;  je pense que ca depends beaucoup du foil : dans mon cas et mon enorme foil par rapport a mon poids, dans ce vent rikiki, je ne peux pas me lever sur un DL. C est le UL qui a une chance de me lever donc ca serait alors UL DL et UL si nécessaire. Bizarrement aujourdhui avec un foil moins porteur, le vent etait trop faible pour m accelerer assez. J'ai pompé sur le foil comme un malade en meme temps que la sequence que tu decris mais je manquais de propreté pour arriver a bien glisser.

Je pratique le downloop en buggy pour jiber et le kiteloop pour démarrer mais ce que j'en sais, je l'ai appris avec les tutos de Philippe Ancelin, maintenant ça correspond bien aux mouvements que fait ton aile :
http://www.onelaunchkiteboarding.com/tutoriels-kitesurf/kiteloop-ep1-kitesurf/
avatar
jpl44
Dresseur de tapis volants
Dresseur de tapis volants

Poids : 77
Messages : 277
Date d'inscription : 14/09/2015
Age : 61
Localisation : St Herblain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Frankieboy le Sam 3 Juin 2017 - 23:25

Hello,

Exactement l'info que je cherchais merci Regis !

Je suis très novice en caisson, 2 sorties en foil (en caisson!) mais dans très peu de vent. Pas assez que pour sortir de l'eau, et les seules fois ou j'étais sur la planche l'aile était tellement lente (par rapport à mes boudins de max 10m ...) que je n'arrivais pas à la relancer à temps que pour partir. Très frustrant...
Ma planche est très fine également (140x48x2cm...) ce qui n'aide pas. Mais trop bon àpd 10 noeuds en 10m one strut :-)

Je suis lourd aussi >110kg.

Y a-t-il un espoir que ma 15m Lotus me serve à qque chose? Car àpd 10 noeuds je préfère mon boudin 10m. Ici le vent monte ou descend aussi rapidement donc 7-8 noeuds ce n'est que temporaire...

tx

Frank
avatar
Frankieboy
Espoir du caisson
Espoir du caisson

Poids : 110
Messages : 6
Date d'inscription : 29/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  regis-de-giens le Mer 7 Juin 2017 - 13:20

En tres light le jibe peut aussi etre casse-gueule pour conserver le planning... de mon cote' je fais 2 choses pour limiter "la casse" et avoir plus de chances de conserver l'aile hors de l'eau et le planning:
- je vrille ma barre "longtemps" avant de commencer la transition
- je monte l'aile assez haut pour preparer le loop, conserve un bord travers ou tres legerement descendant
- je fais TOUT mon loop integralement (ou presque si trop de pression pour resister) en essayant de ne pas initier le virage tant que le BA n'a pas commence' a remonter (pas evident de resister a la pression du loop si on part de la position switch); ceci afin de ne pas deventer l'aile et stopper son loop, sinon direction la flotte directe ...
- je me redresse pour initier le virage, et des que la tension dans les lignes commence a diminuer franchement (pendant le virage), je mets un coup de hanche (genre "tic-tac" en skate) pour imposer un virage plus court au foil et limiter la distance parcourue en downwind
- je remonte vite au vent pour retendre franchement les lignes
- le fait d'avoir pre'-vrille' la barre me permet de sortir du loop avec des lignes directe devrille'es et donc plus propres et precises pour gerer la qualite' de vol de l'aile et donc mon planning (surtout lorsque je me retrouve en switch)
avatar
regis-de-giens
Tubeless guru
Tubeless guru

Poids : 61
Messages : 2098
Date d'inscription : 08/12/2012
Age : 42
Localisation : Nice et Hyeres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default The BOOLGYLOOP

Message  dams08 le Dim 11 Juin 2017 - 13:47

le fait d'avoir pre'-vrille' la barre me permet de sortir du loop avec des lignes directe devrille'es et donc plus propres et precises pour gerer la qualite' de vol de l'aile et donc mon planning (surtout lorsque je me retrouve en switch)

Plutôt que vriller la barre, ce serait pas plus facile de faire un BOOLGYLOOP   https://vimeo.com/17448031
Tu prend la barre sous le B/C, est tu fait ton loop sans avoir les lignes croisée ensuite.

j' ai pas pu tester ce que j' avance.
J'ai pas encore le niveau en foil pour naviguer sur ses petits airs. Mais ça ne saurait tarder. Very Happy
avatar
dams08
Poëte de la suspente
Poëte de la suspente

Poids : 80
Messages : 29
Date d'inscription : 17/04/2015
Localisation : Geneve

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: techniques de Waterstart et planning en foil light wind

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum